Qu’est-ce que le Rauwolfia Vomitoria ?

Le Rauwolfia vomitoria

Le Rauwolfia vomitoria appartient à la famille des Apocynacées. C’est un arbuste africain pouvant atteindre 8 mètres de haut. Le bois, qui est blanc, brunit avec l’âge, tandis que le bois de cœur est relativement dur. La racine, l’écorce de racine, les feuilles et l’écorce du tronc sont les parties les plus couramment utilisées pour la fabrication traditionnelle de remèdes à base de plantes. On peut trouver des Rauvolfia vomitoria en fleurs et en fruits presque toute l’année, mais il arrive que ce ne soit pas le cas ou moins abondamment pendant la saison des pluies. Le Rauwolfia vomitoria est présent dans la végétation de brousse, les forêts-galeries, la végétation secondaire aux périodes de jachère prolongées, ainsi que le long des routes, depuis le niveau de la mer jusqu’à 1600 m d’altitude.

Cette plante contient un grand nombre d’alcaloïdes indoliques, la plupart ne s’y trouvant qu’en très petites quantités.

On peut récolter les racines une fois par an de façon non destructive. Chaque année, la récolte est effectuée de façon respectueuse de la biodiversité.

C’est à l’Institut Pasteur que le Pr. Mirko Beljanski sélectionna le Rauwolfia vomitoria pour ces propriétés (alstonine, effet sélectif sur les cellules).

L’usage traditionnel du Rauwolfia Vomitoria

Le nom générique « Rauwolfia », rend hommage à un médecin allemand du 16ème siècle, Leonhart Rauvolf, qui a voyagé à travers le monde afin de collecter des plantes médicinales. L’épithète spécifique « vomitoria » fait référence aux propriétés purgatives et émétiques de l’écorce.

Usage traditionnel du Rauwolfia vomitoria dans différents pays :

Rauwolfia Vomitoria usage

Source: Medicinal Plants in tropical Countries – Ed Thieme Jan 2005– p28

La science moderne a étudié les composés phytochimiques du Rauwolfia depuis le milieu du 20ème siècle. Le principal alcaloïde présent dans le Rauwolfia est appelé réserpine et a été découvert en 1952 par les scientifiques Schiller et Muller du CIB Pharmaceuticals en Suisse. La réserpine est couramment utilisée comme marqueur pour identifier le Rauwolfia.

Selon Okpako (1991), la réserpine est un composant majeur des médicaments antihypertenseurs.

Administrés par voie orale, les comprimés de réserpine sont utilisés pour traiter les symptômes de l’hypertension artérielle (1) et les maladies psychotiques comme la schizophrénie. La réserpine permet de diminuer la pression artérielle en abaissant le taux de certains produits chimiques dans le sang, et en relaxant et élargissant les vaisseaux sanguins. Parmi les effets secondaires potentiellement graves de ce médicament, on note des mouvements incontrôlables des jambes, bras ou mains, un rythme cardiaque irrégulier, ou une insuffisance cardiaque (2). Les symptômes de l’insuffisance cardiaque comprennent : gain de poids soudain d’au moins 2,3 kg, douleur thoracique ou gonflement des jambes et des chevilles.

En Savoir Plus :

Rauwolfia Serpentina et Rauwolfia Vomitoria 
Il existe plusieurs variétés de Rauwolfia. Mirko Beljanski sélectionna le Rauwolfia Vomitoria différent du Rauwolfia Serpentina.

La réserpine
Le Rauwolfia vomitoria est considéré comme toxique si il contient de la réserpine. L’extrait de Rauwolfia vomitoria méthode Beljanski ne contient pas de réserpine, ce qui en fait un produit non toxique et sans effet hypertenseur.

Régulateur hormonal
L’extrait de Rauwolfia vomitoria du Pr Beljanski est utilisé dans certains cas comme régulateur hormonal (ménopause, thyroïde, stérilité, etc.).

 


REFERENCES

(1) www.wisegeek.com/what-is-blood-pressure.html

(2) http://www.wisegeek.com/what-is-heart-failure.htm