Dossier : les Fragments ARN

Etude comparative entre les ARN-fragments Beljanski et les ARN-fragments à base de levure :

Les résultats complets de l’essai clinique avec les fragments d’ARN Beljanski ont été publiés dans le journal Biomed Central Cancer (Levin et al., BMC Cancer 2010, 10: 565).

On y lit que le Cancer Treatment Centers of America (CTCA) a testé deux types de fragments d’ARN : les fragments d’ARN d’Escherichia coli K12 méthode Beljanski, et ceux obtenus à base de levure, que l’on retrouve parfois sur le marché et utilisant abusivement le nom Beljanski.

Il est intéressant de constater que les fragments à base de levure n’entraînent aucune augmentation du nombre de plaquettes (graph 3), et ne sont donc d’aucune utilité, tandis que les fragments à base d’E. Coli K12 (méthode Beljanski) —le ReaLBuild®— induisent une remontée spectaculaire du nombre de plaquettes et de globules blancs qui peut être observée en quelques heures après la baisse induite par la chimiothérapie (graph 2).

L’essai au CTCA a porté sur 32 patients (23 femmes, 9 hommes), de 35 à 70 ans.

Les conclusions de cet essai clinique phase I sont les suivantes :

  • Pas d’effets secondaires négatifs rapportés malgré de lourdes chimiothérapies ;
  • Aucun patient n’a été obligé de renoncer à sa chimiothérapie pour cause de thrombocytopénie induite ;
  • Les ARN fragments ReaLBuild® sont clairement associés à la récupération rapide et accrue de plaquettes après baisse induite par la chimiothérapie ;
  • La baisse de plaquettes induite par chaque séance de chimiothérapie est minimisée par le ReaLBuild®.

L’innocuité du ReaLBuild® en facilite la prise par toute personne à l’immunité compromise : longs séjours en hôpital, troisième et quatrième âge, période de fatigue générale.

Graphique 1 :

Devant la perte de plaquettes, les patients sont appelés à retarder leur traitement ou à réduire significativement leurs doses de chimio, voire à terminer prématurément leur thérapie.

Graphique 2 :

Les patients ayant accès aux fragments ARN Beljanski® voient leur nombre de plaquettes augmenter après chaque prise.

Graphique 3 : 

Les extraits à base de levure montrent nettement une différence d’efficacité.