La recherche contre le cancer des ovaires

Cancer des ovaires et Pao Pereira

« The plant extract of Pao Pereira Potentiates carboplatin effects against ovarian cancer »
Jun Yu and Qi Chen
Pharm Biol, Early Online: 1–8 (2013)

Après la parution récente d’un article spectaculaire montrant (et confirmant) l’excellente activité du Pao pereira ou Poirier du Brésil (préparation Beljanski fournie par Natural Source International, Ltd.) sur le cancer du pancreas, voici, réalisé par la même équipe de chercheurs de l’ Université du Kansas (USA), un second article.

Cette fois il s’agit de l’action de l’extrait de Pao pereira (préparation toujours fournie par Natural Source International, Ltd) sur le cancer de l’ovaire intitulé « The plant extract of Pao pereira potentiates carboplatin effects against ovarian cancer »

Le cancer du pancréas et cancer de l’ovaire sont deux cancers fréquents et très difficiles à traiter car très souvent résistants à la chimiothérapie.

Or, que les cellules cancéreuses soient sensibles ou résistantes aux diverses chimiothérapies, cette étude, comme la précédente, confirme que les extraits Beljanski non seulement déciment ces cellules cancéreuses, mais qu’en plus ils présentent une belle synergie d’action avec diverses chimiothérapies.

Ces résultats de tout premier ordre confirment l’intérêt des produits Beljanski dont Natural Source International a l’exclusivité (attention aux contrefaçons) et qui, depuis bientôt un quart de siècle, n’ont cessé d’aider les malades.

L’étude en quelques mots :
Les préparations à base de Pao pereira (ou Poirier du Brésil) sont depuis longtemps utilisées en Amérique du Sud par les patients en oncologie et par les professionnels de la médecine intégrative. L’objectif de cette étude était d’étudier les effets anti-cancéreux du Pao pereira, seul ou associé à la chimiothérapie (carboplatine), dans les cas de suspicion de cancer de l’ovaire.

Les résultats de l’étude sont spectaculaires !
Le Pao Pereira inhibe sélectivement la croissance des cellules de cancer de l’ovaire, mais induit l’apoptose (mort programmée des cellules). De plus le Pao pereira améliore grandement l’efficacité des médicaments de chimio.

In vivo, le Pao pereira seul élimine la croissance tumorale de 79% et l’on observe une diminution du volume de l’ascite de 55%. Quand le Pao pereira est combiné avec un traitement de chimio, l’inhibition de la tumeur a atteint 97% et l’ascite est complètement éradiquée.

L’étude conclut en disant que : “Le Pao Pereira possède une activité anti-tumorale efficace et pourrait renforcer l’effet de médicaments de chimiothérapie, et par conséquent possède un potentiel thérapeutique dans le traitement du cancer de l’ovaire.”

Cancer des ovaires et Rauwolfia vomitoria  

“Antitumor Activities of Rauwolfia Vomitoria Extract and Potentiation of Carboplatin Effects Against Ovarian Cancer”
Jun Yu, PhD1,2, Yan Ma, PhD1,2, Jeanne Drisko, MD2, Qi Chen, PhD.
Current Therapeutic Research 75 (2013) 8–14

Le Dr Qi Chen et le Dr Jeanne Drisko du Kansas University Medical Center (KUMC) se sont intéressées aux cancers de l’ovaire et pancréas et ont exploré le potentiel des extraits de Pao pereira et Rauwolfia vomitoria en tant qu’agents thérapeutiques alternatifs pour ces cancers.

Tout comme le cancer du pancréas, le cancer de l’ovaire est souvent diagnostiqué tardivement et développe une résistance aux traitements traditionnels. Il est également particulièrement difficile à traiter. En utilisant le même genre d’expériences utilisées pour tester l’extrait de Pao Pereira contre le cancer du pancréas, les chercheurs de KUMC ont étudié les effets anti-cancer de l’extrait de Rauwolfia vomitoria sur le cancer de l’ovaire.

Ils ont constaté l’efficacité du Rauwolfia vomitoria (extrait fourni par Natural Source International, Ltd.) utilisé à la fois seul et en combinaison avec le Carboplatine sur les cellules cancéreuses de l’ovaire. Utilisé en synergie, il diminue de 87 à 90% la taille des tumeurs chez l’animal.

Ces résultats impressionnants indiquent qu’en présence de Rauwolfia vomitoria, la résistance des cellules tumorales aux traitements chimiques est surmontée, et l’efficacité du Carboplatine est rétablie.

Les auteurs en concluent que le “Rauwolfia Vomitoria a une activité anti-tumorale efficace et en combinaison, améliore considérablement l’effet du Carboplatine contre le cancer de l’ovaire. »